Honnête Terre

Publicités

Gniinnngaagna…

Se réveiller en 5 minutes quand on a fait la fête la veille, c’est pas facile. D’habitude je laisse sonner mais là je ne pouvais vraiment pas, sachant que c’était un colis de ma mère-grand… et ma mère-grand elle m’envoie toujours de bonnes victuailles, genre: saucisses, comté, jambonneaux rôtis (véridique) donc le truc qui peut pas attendre trois jours à la Poste, en fait…

Polak Pâââk

Dimanche dernier, c’était Pâques. Mais dans la famille de mon amoureux, on fait ça à la polonaise (pas pour se la péter mais parce qu’ils en sont).

Qu’est-ce qu’un déjeuner de Pâques à la polonaise???

1/ des oeufs durs

2/des saucisses

3/de la mayo

et bien sûr, tout ceci ne serait pas polonais si on ne l’arrosait pas abondamment de vooOOOoodka!!!NA ZDROWIE! (= « santé, et prends ça dans ta poire! » en polonais)

bon, cette année on a eu droit au déj de luxe parce qu’en plus des oeufs-saucisses, on avait aussi des patates et de la choucroute (oui vous avez bien lu, de la CHOUCROUTE). Je rappelle que je me trouve dans le Nord et qu’il fait inhabituellement plus de 25° depuis quelques jours.

Tout ceci pour vous dire que je vais aller jeter mon shorty mixa minceur, il ne sera jamais à la hauteur de mes espérances. Ce soir, c’est tomate-mozza mais j’ai peur de ne pas la digérer, j’hésite à me faire une mozza-mozza histoire de ne pas trop brusquer mes intestins avec -oh mon dieu quelle horreur- des légumes.

allez, joyeuses pâques à tous! bougez pas, mangez gras, mou, salé et huileux, et surtout ne buvez aucune goutte d’eau: on ne sait jamais ce qu’il y a là-dedans.

The Poutine

La poutine est THE plat typique du Québec….

J’imagine assez bien ce que les gens  pourraient visualiser dans leurs têtes quand ils ne connaissent pas…

(je sais, ma caricature de Vlad est vraiment laide)

Donc je vais vous expliquer assez rapidement pour éviter tout malentendu…

La poutine classique se compose de 3 ingrédients:

Alors, petite précision le « fromage couic-couic », communément appelé « fromage en grain » ou encore « crotte de fromage » (miam) doit son fameux surnom au bruit qu’il fait sur les dents quand on le mange nature, comme ça, en apéro, pour se la péter: couiiiiiic-couiiiiic. On aime ou on aime pas.

Alors ensuite, le principe, c’est de verser plein de sauce brune épaisse sur une montagne de frites, tout ceci accommodé d’une avalanche de couic couic.

Je me rends compte que mon dessin a presque l’air ragoutant, donc je me permet de faire une petite exception à la règle pour exposer toute l’ampleur de la réelle beauté d’une poutine:

Et oui, c’est fabuleux. J’en profite pour raconter une scène que j’ai vu dans un film québécois l’autre jour que je n’arriverai pas à transcrire en dessin. Deux mecs sont au drive d’un fast-food et l’un commande une poutine avec des frites.

-Tu prends tu une patate avec ta poutine toé? (attention j’écris en québécois, enfin, j’essaie; donc patate = frites)

-Bah oué.

Silence

-C’est malade de prendre une poutine avec une patate! des patates, yen a déjà dans la poutine tabernac!

-Oui mais les patates dans la poutine, elles ont pas le goût de vraies patates!

-Qu’est-ce tu racontes comme niaiseries! c’est les mêmes patates!

-No, c’est pas les mêmes patates! elles sont pas crunchy! Faut toujours prendre une patate à côté, comme ça tu goûtes les vraies patates! c’est un be-side!

Bref, ça continue pendant des heures, je pense qu’ils ont clairement voulu faire une référence à la fameuse scène de la mayo qui va pas avec les frites dans Pulp Fiction… Mais en Québecois c’est bien plus drôle!