Les belles balades familiales

Mercredi dernier, en bonne bande de chômeurs-retraités-malades, mon amoureux, mes grands-parents, ma mère et moi-même décidâmes d’aller nous balader au Cap Blanc-Nez, car la météo avait prédit un temps merveilleux.

En fait il y avait du vent à pouvoir s’asseoir dans le vide sans besoin de chaise. Alors on est resté 5 minutes.


C’est sur ce que nous sommes allés manger d’énormes Paris-brest autour d’un chocolat chaud, dans un café pmu de Boulogne. VIVE LE SPORT!

Publicités

Good morning, good mooorning!

ET OUI ET OUI ET OUI, la superbe saison automno-hivernale revenue, j’ai pris la grande décision aujourd’hui d’entamer une longue période de non-aération-du-matin… et me prépare ainsi à vivre plusieurs mois dans une chambre qui pue le caca-collé-de-morve-qui-suinte-le-renfermé-poussiéreux. Adieu odeur de gazon fraichement tondu! bonjour air jamais renouvelé que t’as l’impression qu’il est plein de ton haleine fétide de poney mal réveillé! youpi!

Giboulée la boulet

La météo est très comique l’été.

Et oui, en ce moment le temps montréalais imite un peu Jacouille en mode jour/nuit. Il est très drôle d’organiser un pic-nic par exemple. Ou un barbecue. Moi j’ai trouvé la solution: je me mets en maillot de bain et je me roule dans la boue en poussant des hurlements dignes d’une otarie peu sainte d’esprit. Cela fait grand bien.