Sénilité précoce

Une histoire vraie. Je sais, ça craint.

Publicités

Comme le fromage, quoi.

Nous sommes maintenant basés dans la jolie ville de Kelowna, en plein dans la vallée de l’Okanagan où pousse la majorité des fruits et légumes produits par le Canada. Histoire de rencontrer des gens et trouver du boulot facile en arrivant, on a réservé plusieurs nuits dans une super auberge de jeunesse. L’occasion de se remettre à l’anglais, et ce n’est pas du luxe, il y a du boulot.

Sous vos yeux ébahis, voici un exemple de conversation en anglais (mais conne) que je peux tenir en ayant bu quelques Budweisers:

(je traduis pour les allemands 1ère langue)

(c’est marrant ici vous avez tous les mêmes chaussures, tu sais, ce genre de tongue de surfeur)

(En France, les spartiates sont à la mode. Tu vois, comme les miennes là.)

(gros blanc)

(je ne comprends pas bien, « sparchiate »?)

(mais oui tu sais, comme dans le film « NOUS SOMMES DES SPARTIATES! » rhaaaaa)

(ah d’accord, c’est en fait un genre de chaussures grecques, quoi)

(heu oui, un genre = bon bin je vais fermer ma gueule maintenant)

SINON ça se passe super bien, on s’est fait des copaings, et on a même trouvé un boulot aujourd’hui! à partir de lundi, nous serons dans les vignes, en bons français que nous sommes. On va grave débourgeonner les plants! il nous reste plus qu’à trouver une coloc sur place (de préférence anglophone histoire de s’améliorer, hein.)

Sur-ce-See-ya!

 

 

C’est l’histoire de Marcel…

Pour fêter le 100ème fan de la page Facebook de Ma Banane toute fraîchement créée, et accessoirement le 80ème article et la somme de 23 000 visites, un petit jeu type cadavre exquis a été mis en place lundi dernier! Le but consistait à ce que les fans (houhouhou j’aime ce mot) créent une histoire en mettant à la suite des phrases courtes sans trop de sens logique, et que je la mette en images.

^^ Voici ce que ça a donné: (les / marquent le changement d’auteur)

PFIIIIUOU!!! c’était du sport dites donc! Pour ceux qui regrettent amèrement d’être passé à côté de cette splendide et merveilleuse aventure, il n’est pas trop tard pour liker la page FB sur là à droite =>

Je vous remets l’histoire bout-à-bout si vous n’avez rien compris…

C’est l’histoire de Marcel, un robot qui / était fan de Marylin Manson et de choucroute aux fruits de mer mais / un soir en faisant son gargarisme quotidien, il s’aperçut / qu’il lui manquait un testicule, alors / que sa glotte était une cloche. Quand elle sonnait / ça faisait des bulles de musique. Si seulement il / avait pris soin de ses zygomatiques au lieu de rire des betises des autres. Heureusement, une tortue / se trouva nez à nez avec un mouton qui sursauta mais sans pour autant / oublier d’enfiler son string panthère aux fils d’or offert par / le père de Marcel. Ce dernier reconnu la pièce fine de lingerie et fougueusement / entama un striptease dejante en pole dance !!! tout à coup il / dit / Everyday i’m shuffling!!!!! et la petite Laure entra dans les water closed / et s’enfuit par la fenêtre. Devant elle, / Mike Brant en perfecto à frange se mit à shaker son booty sur / Marylin manson of course. Tout ceci en était trop cette fois ! Marcel hors de lui se décida à faire ce qui aurait du être fait depuis longtemps soit / s’épiler entièrement ou / se tirer une balle dans la tête !!! mais il a préféré / toucher la chatte à la voisine qui / l’invita a manger la meilleure choucroute aux fruits de mer de toute sa vie. Puis tous les deux / allèrent tourner un nouvel épisode de « Plus Belle La Vie » version manga-trash avec en special guest / Darry Cowl, dans le rôle d’un cascadeur raté. La choucroute, la voisine, « Plus belle la vie »… Marcel ne / se souciait plus de son testicule manquant et un soir, dégustant sa douceur bavaroise préférée / devant le soleil couchant, il se dit que le monde était sacrément freaky. FIN

WTF???

Et encore, en dessin j’ai un peu du mal à donner le rendu: je me trouve plutôt douée d’avoir reconnu des dragons derrière ses gros tas de tissus mités dégeulasses avec des vieilles paillettes pourries! par contre les robots-balais, on les reconnaissait bien.

Chez Auchan aussi, c’est la criiiiise! 🙂