Non, nous ne partons pas pour la lune, mais presque…

On va s’DOURééé, sur du bon wock ou du bourin barré, de l’éléctro ou sur un vieux reggae, ON VA S’DOURÉÉÉÉ!!!

DOUR 2011 : A FEW DAYS LEFT !!! from Dour Festival on Vimeo.

Wouah MC hé!

Une fois de plus, vous aurez pu constater que j’ai délaissé Ma Banane passablement longtemps…. mais une fois n’est pas coutume, j’ai une bonne raison!

Et oui, j’ai trouvé du travail! un vrai travail avec des responsabilités et tout!

…..MÉDIATRICE CULTURELLE…..!!!!

Alors qu’est-ce que ça veut dire? en fait, le rôle du médiateur culturel c’est de parler des spectacles que propose la structure dans laquelle il bosse à des gens qui ne viendraient pas spontanément les voir. Ce qui fait que parfois c’est un peu ingrat, parce que ça demande pas mal d’énergie souvent pas assez récompensée.

exemple avec des enfants:

Oui. Et même que parfois ils demandent même si on va la leur payer, la crêpe.

Sinon il y a aussi les mémorables tours de pas de porte, qui donnent toujours lieu à de formidables rencontres.

Je vous laisse deviner si je l’ai vraiment fait ou pas.

Comme vous pouvez l’imaginer, le métier de médiatrice laisse place à beaucoup de situations cocasses telles que celles-ci, je pense qu’il y aura beaucoup d’autres illu sur ce sujet!

Attention, une actu peut en cacher une autre.



Ah bin ouais en fait, j’ai réussi à faire un beau dessin pour finir! les infos devraient être classées x en ce moment. j’aurais également pu faire une allusion à Cannes, et en particulier au dernier Terence Malick, « The Tree of life », mais je pense que ça mérite un autre post… tellement j’ai pas aimé. On verra si j’arrive à commenter cette horrible expérience au crayon.

Gniinnngaagna…

Se réveiller en 5 minutes quand on a fait la fête la veille, c’est pas facile. D’habitude je laisse sonner mais là je ne pouvais vraiment pas, sachant que c’était un colis de ma mère-grand… et ma mère-grand elle m’envoie toujours de bonnes victuailles, genre: saucisses, comté, jambonneaux rôtis (véridique) donc le truc qui peut pas attendre trois jours à la Poste, en fait…

Les belles balades familiales

Mercredi dernier, en bonne bande de chômeurs-retraités-malades, mon amoureux, mes grands-parents, ma mère et moi-même décidâmes d’aller nous balader au Cap Blanc-Nez, car la météo avait prédit un temps merveilleux.

En fait il y avait du vent à pouvoir s’asseoir dans le vide sans besoin de chaise. Alors on est resté 5 minutes.


C’est sur ce que nous sommes allés manger d’énormes Paris-brest autour d’un chocolat chaud, dans un café pmu de Boulogne. VIVE LE SPORT!